Le touchant portrait d’un homme, tout en sensibilité, qui traverse un passage délicat de sa vie: le départ de sa femme et la mise à distance affective qui s’impose, l’éducation au quotidien de deux adolescentes en questionnement et en construction, touchées elles aussi par la crise conjugale et familiale… Ce film parle des forces et des vulnérabilités dans nos vies. Des  confrontations à ces moments où le sol se dérobe sous nos pieds, où l’on n’est plus dans la vie que l’on désire vivre, où les transformations nécessaires nous semblent inaccessibles! Et pourtant un fin processus de transformation va suivre son fil, des nouveaux points de stabilité vont apparaître… Oui les crises peuvent être extrêmement pénibles et douloureuses à vivre… Oui il peut nous sembler parfois que l’horizon est sombre…. Et cependant oui, la vie comporte en elle une magnifique énergie de croissance et de transformation. C’est aussi ça l’amour!

« Je ne cesse d’apprendre, même quand cela me bouscule, même quand je ne le sais pas, même quand je ne veux pas savoir […] J’apprends à sortir plus vite de mes ressentiments, à panser plus vite mes blessures quand l’impact d’un jugement, d’une parole ou d’un geste me parait si injuste que j’ai envie de disparaître. […] J’apprends qu’il est toujours possible d’aimer, non seulement celle qui m’aime, mais encore et encore chaque instant de cette vie qui m’a fait le cadeau de m’accompagner jusqu’à aujourd’hui. »

Jacques Salomé –  La ferveur de vivre